Inspirations | L’accès à la culture

Retour à la culture : Des enjeux et des défis

5 min
20.12.2021

D’après une enquête rendue publique cet automne, près d’un Français sur deux ne s’est pas rendu dans un lieu culturel depuis le 21 juillet, alors qu’ils étaient 88 % à le faire avant la pandémie de Covid-19 (Enquête menée par Harris Interactive et le Ministère de la Culture). Le contexte sanitaire a beaucoup impacté, et impacte toujours, nos pratiques culturelles, en particulier celles liées au spectacle vivant, aux musées et aux lieux de patrimoine culturel.

Favoriser le retour à la culture, sous toutes ses formes, est nécessaire et indispensable. Cela passe par l’appui du secteur culturel bien sûr, mais aussi la sensibilisation & le soutien de tous les citoyens et salariés. Et pour relever ces défis, acteurs publics et privés se mobilisent.

Se cultiver, un besoin vital

“La culture est le lien qui nous unit, elle est un ciment qui réduit la distance qui nous sépare et permet de recréer un sentiment de cohésion et de solidarité dans l’adversité. La culture apporte du réconfort en période d’anxiété et de d’incertitude” déclarait Ernesto Ottone, Directeur général adjoint de l’UNESCO pour la culture, alors que musées, salles de spectacles et autres lieux culturels avaient dû baisser le rideau pour stopper la pandémie de Covid19.

Au-delà de la création et du maintien du lien social, l’accès à la culture permet plus largement de s’ouvrir au monde, créer et développer un esprit critique mais aussi s’émanciper personnellement et collectivement. Des fondamentaux à réaffirmer en période de crise.

Soutenir la culture : les politiques publiques en première ligne

D’après une enquête menée par l’observatoire des politiques culturelles, les collectivités territoriales ont revu à la hausse leurs dépenses culturelles en 2020 et une majorité d’entre elles prévoyait une stabilité des efforts financiers en 2021.

L’investissement des collectivités en matière de culture répond à deux enjeux :

  • La cohésion et l’attractivité des territoires > 30 000 lieux de culture sont présents sur le territoire : bibliothèques, musées, théâtres et lieux de spectacle, cinémas et écoles. Les lieux culturels étant des lieux de vie ouverts à tous, des lieux d’accueil pour les artistes et les créateurs.
  • L’éducation artistique et culturelle > Les acteurs publics portent la responsabilité de faciliter l’accès aux citoyens, dès leur plus jeune âge, aux arts et la culture, d’ouvrir leur regard à la diversité de la création culturelle et d’enraciner les pratiques culturelles.

Le déploiement de monnaies intelligentes telles que le porte-monnaie digital e-Pass, développé sur-mesure par Up, est un levier efficace à la disposition des collectivités. Ces monnaies sont ciblées (jeunes, étudiants), utilisables sur un réseau géographique spécifique, à l’aide d’un support en phase avec les usages (chèque, carte, 100% digital, mixte), pour un usage bien définie. C’est le choix qu’ont fait la Région Pays de la Loire et la Région Sud pour faciliter l’accès au sport, aux loisirs et à la culture aux lycéens, apprentis et étudiants de leurs territoires.

    Inciter aux activités culturelles : le rôle des acteurs de l’entreprise

    Au sein des entreprises, la gestion des Activités Sociales et Culturelles (ASC) fait partie (entre autres) des prérogatives des Comités Sociaux Economiques (CSE), leur conférant le pouvoir de démocratiser l’accès à la culture et de contribuer à l’émancipation culturelle des salariés.

      D’après l’enquête nationale CSE menée par OfficielCE, en 2021, 34,7% des CSE interrogés ont mis en place une commission “Culture & sorties”. D’autre part, 83,45% des CSE proposent aux salariés une billetterie (spectacles, parcs d’attraction, cinémas, théâtres, musées, loisirs) et 81,72% d’entre eux la subventionnent au moins en partie.

        Plus que de simples redistributeurs d’avantages, les CSE peuvent être moteurs et facilitateurs en déployant une politique culturelle choisie et engagée : inciter à découvrir de nouveaux horizons en fournissant du pouvoir d’achat fléché vers des activités et loisirs culturels et locaux, sous forme de titres spéciaux de paiement à vocation culturelle, tels que le Chèque Culture® et le Chèque Lire®.

          Les entreprises ont, d’autre part, un rôle non négligeable d’appui au secteur culturel français : D’après une étude menée en 2019 par Harris Interactive et les émetteurs de titres à vocation culturelle, 43% des salariés ayant reçu une dotation culturelle ont réalisé des achats culturels non prévus et 72% ont dépensé plus que leur dotation culturelle. Ce qui représentait pas moins de 71 millions de consommation additionnelle pour le secteur culturel français.

Le groupe coopératif Up crée des solutions de paiement et des services à utilité sociale et locale qui donnent aux entreprises et aux collectivités les moyens d’agir, pour améliorer le pouvoir d’achat et la qualité de vie des salariés et des citoyens dans les territoires.
Ses marques les plus connues sont par exemple le titre restaurant UpDéjeuner®, les titres cadeau-culture UpCadhoc®Chèque Culture® ou Chèque Lire®, ou encore le CESU Chèque Domicile®. Et plus spécifiquement pour les collectivités territoriales, les chèques d’accompagnement personnalisés Chèques de Services®, ainsi que les dispositifs digitaux de versement des aides sociales et des subventions UpCohésia® et UpEpass®.

Abonnez vous à notre Newsletter !

S'inscrire à la newsletter