CSE | Du côté des pros

Pouvoir d’achat : comment les CSE peuvent agir pour soutenir les salariés ?

6 min
06.01.2023

C’est la principale préoccupation des Français, devant la santé et la sécurité : le pouvoir d’achat. Face à une inflation jamais connue dans le pays depuis les années 80, chacun tente de préserver son pouvoir d’achat. Dans les entreprises, les Comités Sociaux Economiques (CSE) ont les outils pour soutenir concrètement le pouvoir d’achat des salariés, à court comme à moyen terme.

6,2 % : c’est le taux de l’inflation sur les prix à la consommation sur un an, en novembre 2022, selon l’Insee. Les prix de l’alimentation, eux, ont augmenté de 12,2 % sur la même période. C’est du jamais vu en France depuis plus de 35 ans. Et l’impact de l’inflation sur le pouvoir d’achat préoccupe 81 % des familles, selon une enquête menée par BVA pour l’Observatoire de la consommation Leclerc.

Face à l’augmentation des prix, les ménages se voient contraints à des arbitrages. Près d’un tiers d’entre eux pense reporter ou renoncer à des projets, de vacances, de travaux ou encore l’achat d’une nouvelle voiture, selon la dernière enquête CSA Research sur les stratégies financières des Français. Mais plus inquiétant, 18 % des ménages ont décidé de limiter leurs dépenses alimentaires.

Le rôle social des CSE

Au cœur des entreprises, les élus CSE, en tant que représentants du personnel, se doivent de prendre en compte et répondre aux inquiétudes des salariés. Le CSE a des attributions en matière d’activités sociales et culturelles et assure également l’expression collective des salariés en matière de santé, sécurité, organisation et conditions de travail. Au travers de cette mission, il joue surtout un rôle social majeur : soutenir le pouvoir d’achat et la situation financière des salariés et de leur famille, favoriser l’égalité sociale, contribuer à améliorer la qualité de vie.

Comment soutenir concrètement le pouvoir d’achat ? En complément des primes et de la rémunération, des solutions efficaces et rapides sont à la disposition des CSE pour donner un coup de pouce attendu aux salariés et à leurs familles.

Offrir des avantages sociaux en complément de la rémunération

Noël, naissance et adoption, mariage et pacs, rentrée scolaire (pour les parents d’enfants de moins de 26 ans), Saint-Nicolas, Sainte-Catherine, départ en retraite… Chaque année, à l’occasion de onze événements spéciaux définis par l’URSSAF, les CSE peuvent soutenir les salariés dans tous les moments de vie en offrant des chèques ou bons cadeaux. Ceux-ci sont exonérés de cotisations sociales jusqu’au plafond fixé par l’URSSAF (5 % du plafond mensuel de la Sécurité Sociale). Pour 2023, le plafond est de 183 euros par ayant droit et par évènement.

Les titres-cadeau multi-enseignes, à l’image de la solution UpCadhoc®, permettent aux salariés une grande liberté dans le choix des enseignes et les univers de consommation. Pour en savoir plus sur UpCadhoc®, cliquez ici.

Offrir du pouvoir d’achat ciblé

31 % des Français disent avoir déjà réduit leurs dépenses en matière de loisirs, et 11 % supplémentaires envisagent de le faire. Face à la baisse du pouvoir d’achat, la culture est souvent un des premiers postes d’arbitrage financier. Afin de garantir à tous un accès à la lecture et la culture, les CSE peuvent distribuer aux salariés des titres de paiement à vocation culturelle, tels que :

  • Chèque Culture® exonéré à 100% de cotisations sociales, sans limite de plafond ni contrainte d’événement URSSAF et offrant aux salariés l’accès à 9000 sites et boutiques culturelles partout en France (musées, activités culturelles, librairies, disquaires…).
  • Chèque Lire® qui bénéficie des mêmes conditions et permet de faire des achats dans 3500 librairies et sites indépendants.

Aider les salariés à identifier les aides financières auxquelles ils ont droit

En France, 40% des aides ne sont jamais réclamées. Ce qui représente 110 euros par mois et par foyer, sous forme d’avantages proposés par l’État et/ou d’aides octroyées par les collectivités territoriales.

Pour faciliter les démarches des salariés, la plateforme Klaro -Ex Toutes mes aides, dont Up est partenaire, réunit en une seule interface, simple et personnalisée, 1200 avantages, aides ou subventions nationales ou territoriales : Aide au logement, au déménagement, à la restauration scolaire, rénovation énergétique, transport… De façon automatique, le salarié identifie les aides auxquelles il peut prétendre, en fonction de son profil. Un outil pensé pour informer, simplifier et automatiser les démarches des salariés au quotidien.

Négocier l’avantage social préféré des Français

En complément de ces solutions concrètes et immédiates, les négociations annuelles obligatoires (NAO) seront l’occasion pour les représentants du personnel d’ouvrir le dialogue avec la direction sur des sujets de fond permettant de soutenir à long terme le pouvoir d’achat des salariés.

La mise en place du titre-restaurant, tel que UpDéjeuner®, est une réponse supplémentaire à l’inflation et à la baisse du pouvoir d’achat. Dans le cas où les titres restaurant sont déjà distribués aux employés, il est possible de négocier le montant octroyé à chaque salarié et/ou la part prise en charge par l’employeur.

De nouvelles possibilités ont été, en parallèle, ouvertes lors de l’adoption de la loi pour la Protection du pouvoir d’achat et la loi de Finances rectificative pour 2022. Parmi elles, la hausse du plafond d’utilisation des titres-restaurant comme le chèque déjeuner à 25 euros par jour ouvré. Un gain de pouvoir d’achat potentiel jusqu’à 1 300 euros par an et par salarié.

Pour bien préparer vos NAO, téléchargez la fiche pratique Up.