Expertises
Collectivités
6 min
12.12.2023

De la carte de paiement à l’app mobile : les nouveaux visages de l’aide sociale

S’inscrivant pleinement dans la transition numérique, les collectivités peuvent désormais disposer de solutions plus modernes pour leurs politiques d’aides sociales. Ce passage dans l’ère digitale autorise aujourd’hui des garanties quant aux dispositifs mis en place.

Mettre en place des aides sociales, c’est bien. Être sûr qu’elles soient pilotées et correctement utilisées, c’est mieux. C’est tout l’attrait de la modernisation des politiques publiques grâce à des dispositifs numériques.

Des dispositifs “sur mesure”

Les cartes de paiement ou les applications de téléphone permettent de cibler chaque personne de manière individuelle et de déterminer, à l’avance, où on pourra les utiliser. Ce paramétrage sur mesure autorise une grande simplification de la mise en œuvre du processus et garantit également l’impact des dispositifs. Une petite “révolution”.

Auparavant par exemple, le réseau fléché d’aides s’exerçait sur le plan national, avec un paramétrage limité et des difficultés pour suivre le déroulement de son dispositif. Aujourd’hui avec ces nouvelles solutions digitales sur mesure, les collectivités peuvent déterminer un réseau de commerces spécifique en fonction des objectifs de la politique publique, mais aussi des attentes en termes de retombées économiques locales. Dès lors, on peut limiter le réseau à des univers de consommation ou des zones géographiques très précis.

Enfin, ce type de dispositif permet une communication et un vrai dialogue avec les bénéficiaires, notamment grâce aux applications mobiles. Parmi les solutions les plus reconnues, on peut citer la carte de paiement UpCohésia ou encore l’application UpEpass, 100% digitale et distribuée en marque blanche.

L’analyse et le pilotage des politiques publiques, clé de leur efficacité

La gestion et le suivi par les collectivités se voient ainsi fortement facilités. Dès lors, l’analyse de la data récoltée se fait en un clin d’œil et permet de réaliser des prospectives quant aux résultats obtenus, de piloter et d’adapter ses dispositifs. Ce pilotage des données est aujourd’hui nécessaire pour évaluer la pertinence et l’efficacité de ces actions. Mais si certaines localités ou collectivités ne disposent pas encore de data scientists capables de mettre en œuvre de telles aides fléchées, elles peuvent se faire accompagner par des spécialistes comme UpCoop. L’externalisation complète de l’analyse est aussi une option possible.

En somme, le numérique apporte de multiples nouvelles fonctionnalités, changements d’usage pour le financeur et l’utilisateur et surtout une simplification toujours bienvenue pour les collectivités souvent en sous-effectif. Une digitalisation qui donne un sentiment de modernité aux administrés.

Lire l’article “Territoires : quel nouveau cadre de confiance sur les données pour mieux guider les politiques sociales ?

L’ère de la data au service de l’impact des politiques publiques

L’utilisation de la data par les collectivités territoriales peut offrir de nombreux avantages. Les données peuvent être utilisées pour améliorer la qualité des politiques publiques, pour mieux comprendre les besoins des citoyens, pour optimiser les ressources et pour prendre des décisions plus éclairées. Cependant, il est important de noter que l’utilisation de la data doit être effectuée dans le respect de la vie privée des citoyens. Le ministère de la Transformation et de la Fonction Publiques a lancé une mission appelée “Mission Data et Territoires” pour aider les collectivités à mieux comprendre comment utiliser les données à leur disposition. Or, exploiter intelligemment les données locales peut transformer radicalement la façon dont les collectivités opèrent et interagissent avec les citoyens. Tout en améliorant l’efficacité et l’efficience, la data offre une vision objective et actuelle des priorités. Une obligation si l’on veut aider correctement les plus fragilisés et n’oublier personne.

Regards croisés : Le soutien aux populations en difficulté, une priorité

Les Hautes-Pyrénées ont opté pour un nouveau système agile, rapide et efficace pour venir en aide aux populations en difficulté du département. Le point avec Anne Brunet, Directrice appui aux solidarités à la direction de la solidarité départementale et Joëlle Abadie, Première vice-présidente du département en charge des solidarités sociales action territoriale et santé.

Quels étaient vos enjeux avant la mise en place de ce nouveau système d’aides sociales ?

Joëlle Abadie : On a vu avec le Covid que les fermetures des centres d’aides avait été un moment de stress très important pour les bénéficiaires de ces aides-là, ils se retrouvaient sans alternative. Il a fallu à ce moment-là inventer un mode d’ouverture spécifique pour que nos publics puissent percevoir ces aides financières.

Anne Brunet : Cela nous a amené à lancer cette réflexion de facilitation par le biais d’une carte. On a vite vu qu’il y avait de nombreux partenaires à solliciter, qu’il fallait faire travailler des services financiers avec des services sociaux, qu’il fallait rendre tout cela très lisible pour les uns et les autres. On recherchait le côté pratique et pragmatique pour les bénéficiaires.

Comment avez-vous mis en place cette solution ?

JA : Cela a pris quelques mois de préparation avec UpCoop mais une fois que cela a été lancé, cela a très bien fonctionné avec l’échange de données. C’était la crainte des services d’avoir du travail de saisie, de vérification. En fait, on a eu des interfaces qui ont bien fonctionné entre les différents logiciels.

AB : On a opté pour la carte UpCohésia. Après avoir fait l’objet d’une évaluation sociale, les bénéficiaires pouvaient toucher 300 € en moyenne, et cela peut aller jusqu’à 500 €. Le service a été mis en place en février 2022 et, actuellement, nous avons 1700 cartes en service.

Comment cela été perçu au niveau des bénéficiaires ?

JA : Au début, comme tout changement, cela a été quelque chose de compliqué à appréhender. Mais après, la facilité d’utilisation a rapidement convaincu. Toutes les craintes ont été estompées grâce à beaucoup de communication. Ensuite tout le monde a trouvé la confiance dans le système.

AB : D’un point de vue technique, notre collaboration avec UpCoop a été très performante.

JA : Le soutien aux populations en difficulté est pour nous une priorité ! On a du mal à imaginer que l’on puisse un jour arrêter ce genre d’aides. C’est considéré comme un progrès acquis.

Moderniser et garantir l’efficacité de l’action sociale

Les solutions de monnaie intelligente Up vous aident à déployer des dispositifs d’aide modernes, fluides et sur mesure. Elles contribuent à optimiser votre qualité de service et renforcer la relation usager/service public, tout en vous garantissant la bonne utilisation des aides allouées et la maîtrise de vos budgets.

Découvrir les monnaies intelligentes Up

Zoom sur l'Essentiel
avec la newsletter UpCoop !

  • Contenus premium et des actualités pour vous inspirer
  • Éclairages et conseils en lien avec votre métier (Dirigeants, RH, CSE, Managers …)
  • Cas pratiques et témoignages de clients ou d’experts
  • Agenda des évènements à ne pas manquer

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Venir en aide aux plus démunis face à l’inflation : des solutions ciblées

Les prix augmentent depuis plusieurs mois, à hauteur de 20,7 % depuis juin 2021 dans l’alimentaire (Source Institut Circana), et de nombreuses études montrent l’impact important sur les ménages les plus ...

05.12.2023

Précarité énergétique : comment aider les foyers à faire face ?

L’hiver approche et les prix de l’énergie flambent : + 15% en moyenne sur le gaz, +15% puis + 10% pour l’électricité. Une inflation qui met en difficulté les ménages franç...

30.11.2023

Prêt à passer à la carte UpDéjeuner ?

Le saviez-vous ? La fin du titre restaurant au format papier a été annoncée pour 2026 (Déclaration de la Ministre déléguée auprès du ministre de l&...

27.11.2023

Redynamiser les villes moyennes : enjeux & leviers

Alors que le Salon des Maires vient de fermer ses portes, projecteur sur le plan national Action cœur de ville, qui répond à une double ambition, partagée par ...

21.11.2023

Nos campagnes ont du talent avec le collectif Génération Villages

La coopérative UpCoop, l’association Bouge ton Coq et l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) s’associent pour co-fonder le collectif Génération Villages. Objectif commun : ...

09.11.2023

Accès à l’alimentation sur les territoires : Le CCAS de Mérignac, lauréat du prix des AMIs de l’ACTAS 

La coopérative UpCoop était partenaire des 46ièmes Rencontres de l’ACTAS (Association des Cadres Territoriaux de l’Action Sociale) à Cherbourg-en-Cotentin (50),  et remettait pour la première ...
Retrouvez toutes les actualités liées