Du côté des pros | Entreprise -50 | Entreprise +50

Forfait Mobilités Durables : comment faciliter son adoption par les salariés et agents publics

4 min
16.09.2021

Plus d’un an après l’adoption du Forfait Mobilités Durables, 20 % des employeurs ont mis en place cette mesure. Une première avancée, qui peut être accélérée par des solutions simples pour les organisations comme pour les bénéficiaires.

Trois quarts des trajets domicile-travail en France se font seul, en voiture individuelle, selon l’Ademe. Et les déplacements des salariés représentent 30 % de l’impact carbone des entreprises. Face à ces constats, et pour encourager les mobilités à faible impact environnemental, le Forfait Mobilités Durables (FMD) est entré en vigueur en mai 2020 pour le secteur privé et décembre pour les administrations.

Dans la foulée, l’Ademe a mis en place un baromètre Forfait Mobilités Durables pour mesurer annuellement l’avancée de ce dispositif. Un an plus tard, il montre que la mesure fait son chemin puisque 20 % d’entre elles l’ont déjà adopté – 73 % dans le privé et 27 % dans les administrations et collectivités. Surtout, 11 % supplémentaires ont déjà validé ce forfait dans leurs négociations annuelles et devaient le déployer dans les six mois suivant l’enquête.

Attestations et justificatifs

Si 37 % des organisations interrogées estiment n’avoir connu « aucune difficulté » dans la mise en œuvre du Forfait, 2 3% déplorent des problèmes dans la collecte de preuves. Le FMD permet aux employeurs de soutenir financièrement la mobilité responsable des salariés, jusqu’à 500 euros annuel dans le privé et 200 euros dans le public. Il concerne l’équipement ou l’entretien d’un vélo, la location de véhicules propres en libre-service, le covoiturage ou l’autopartage. La gestion en interne implique donc, soit de demander des attestations sur l’honneur aux salariés (ce que font 82 % des organisations), soit des factures et justificatifs.

Carte mobilité prépayée

Il existe des solutions « clé en main » pour soulager les employeurs ainsi que leurs salariés ou agents de cette surcharge. C’est le cas notamment de la carte de paiement proposée par la start-up Betterway et le groupe Up. Elle offre au salarié la possibilité de payer directement tous les moyens de transports inclus dans le FMD – 30.000 points de vente l’acceptent- ainsi que son abonnement de transport en commun. Mais aussi, via son espace en ligne personnel, de déclarer ses indemnités kilométriques vélo et de suivre l’état de son forfait. À l’image des e-chèques déjeuner, cette carte permet d’utiliser son forfait en plusieurs fois, dans des enseignes différentes, offrant ainsi une grande souplesse à ceux qui souhaitent changer progressivement leurs modes de déplacement.

Gestion dématérialisée

Côté employeur, cela permet une gestion et un pilotage simplifiés de sa politique de mobilité. Le baromètre national indique que plus les organisations sont grandes, plus les RH ont besoin d’un outil de collecte de preuves. Betterway permet une gestion paramétrable, que ce soit pour consulter en direct la consommation de l’enveloppe alloué au forfait, le nombre d’utilisateurs ou les moyens de mobilité privilégiés. En outre, la dématérialisation permet un gain de temps non négligeable par rapport à la collecte de preuves, factures ou abonnement papier. De quoi, surtout, participer à la réduction nationale des gaz à effets de serre, dont l’objectif est -40 % en 2030 par rapport à 1990. Or, en 2018, la baisse atteinte n’était encore que de 14 %, selon le ministère du Développement durable.

Abonnez vous à notre Newsletter !

S'inscrire à la newsletter