CSE | Du côté des pros | Entreprise +50

NAO : quels sont les sujets sociétaux à aborder absolument en 2022 ?

4 min
20.10.2022

Le contexte économique, politique et social actuel est rythmé par une série d’évènements et de transformations qui affectent directement les entreprises et les salariés.

De l’essor du travail hybride à la hausse de l’inflation, les prochaines NAO seront aussi importantes que difficiles !

Concrètement, pourquoi ces négociations annuelles obligatoires s’annoncent-elles particulièrement difficiles ? Et quels sont les 5 sujets majeurs qui vont arriver sur la table ?

 

Pourquoi les prochaines NAO s’annoncent-elles difficiles ?

L’attractivité et la rétention des talents font partie des principaux défis RH selon le  baromètre de l’expérience collaborateur 2022 de Parlons RH. Avec la crise sanitaire, les salariés ont découvert les avantages du télétravail et 86% d’entre eux souhaitent poursuivre le télétravail avec une moyenne idéale de 2 jours par semaine. Pour les entreprises, l’enjeu est alors de trouver une organisation hybride qui répond à leurs attentes en matière de flexibilité.

Les préoccupations écologiques sont également de plus en plus palpables. Dorénavant, les salariés se soucient des engagements pris par les entreprises sur le plan écologique et environnemental.

Enfin, les salariés subissent de plein fouet les conséquences de l’inflation engendrées par la hausse du coût de l’énergie et les difficultés d’approvisionnement de certains produits (notamment alimentaires).

Quels sont les 5 sujets prioritaires des prochaines NAO ?

Le pouvoir d’achat

En juillet 2022, l’inflation a atteint le record de 6.1% en seulement un an (source Insee). À titre d’exemple, le coût du gaz affiche une augmentation de + 42.4%. Le prix des produits alimentaires a lui aussi considérablement augmenté. L’inflation réduit alors drastiquement le pouvoir d’achat des ménages.

Or, comment assumer les dépenses nécessaires comme celles liées au logement et à la nourriture sans augmentation des salaires ? Sans nul doute, cette préoccupation sera au cœur de la négociation annuelle. Des solutions devront être trouvées pour limiter au mieux l’impact de l’inflation sur le pouvoir d’achat des collaborateurs.

 

La flexibilité du temps de travail

Après le télétravail mis en place pendant la crise sanitaire, le monde du travail poursuit sa transformation structurelle. Concrètement, passer deux heures dans les transports en commun pour se rendre au travail, ce n’est plus du goût des salariés !

Ils sont également nombreux à rejeter le modèle d’organisation traditionnellement représenté par le « 9h-18h » qui ne s’adapte pas à leurs contraintes personnelles et qui n’est pas toujours synonyme de productivité.

En conséquence, avoir une organisation plus flexible (horaires flexibles, semaine de 4 jours) est primordial pour garder les salariés motivés et engagés.

La mobilité durable

Avec le prix du carburant qui augmente et un trafic de plus en plus lourd dans les métropoles, comment faciliter la mobilité vers le lieu de travail ? Et comment prendre en compte les considérations écologiques des salariés ?

Location de vélos, navette transport, borne électrique… Pour attirer de nouveaux talents et les garder, les actions proposées dans le cadre de la mobilité durable seront décisives.

Améliorer l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle

Pour les salariés, l’équilibre vie privée/vie professionnelle est la priorité numéro 1 (baromètre JLL sur les nouvelles préférences de travail des salariés, avril 2022). Comment soutenir les collaborateurs au quotidien pour qu’ils ne soient pas parasités par des soucis d’organisation et concentrés sur leur travail ?

Certains coups de pouce comme la participation financière aux frais de crèche ou la prime de rentrée peuvent faire la différence !

Prendre des décisions dans l’urgence

Si ces différents sujets sont au menu des négociations annuelles obligatoires, l’enjeu pour les employeurs et les délégués syndicaux va être de se mettre d’accord sur des actions qui peuvent et doivent être déployées rapidement. Car, c’est bien sur ce point que les salariés vont attendre l’entreprise : sa capacité à s’adapter et à agir rapidement.

À titre d’exemple, des mesures pour lutter contre l’inflation devront être mises en place dans les prochaines semaines quitte à ce que des ajustements soient réalisés en fonction de l’évolution de l’inflation.  

 

 

Abonnez vous à notre Newsletter !

S'inscrire à la newsletter